Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Si l'affaire ne s'était pas terminée comme elle s'est terminée, qu'aurions-nous su ? Si on n'avait pas retrouvé sur un trottoir le corps décapité de Samuel Paty, qu'aurions-nous su de la campagne déclenchée contre le professeur sur les réseaux sociaux par ce père d'élève, Brahim Chnina, et le militant islamiste Abdelhakim Sefrioui ? Qu'aurions-nous su des pressions hypocrites de sa propre hiérarchie ? Aurions-nous su que des vidéos le traitant de "voyou" étaient massivement partagées jusqu'en Algérie ? Aurions-nous su que la principale de son collège avait reçu, dans son bureau, Chnina et Sefrioui, qu'ils avaient peut-être, devant elle, traité l'enseignant de voyou, sans qu'elle les jette immédiatement dehors ? Le simple fait qu'une principale reçoive un islamiste extérieur à l'établissement, n'est-il pas une pression ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :