Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

 

 

Par Clément Solym. La journée aura été intense, pour le Syndicat de la Librairie Française. Ayant découvert hier que les rayons de Fnac ainsi que ceux de la grande distribution, pourraient continuer à vendre des livres, alors que les librairies étaient fermées, le Syndicat a fait entendre sa voix. Et Bruno Le Maire a tranché en leur faveur. Une fermeture des rayons sera actée pour le 31 octobre.

Voici le communiqué de presse diffusé par le SLF.

À la demande du SLF, les ministres de l’Économie, Bruno le Maire, et de la Culture, Roselyne Bachelot, ont décidé, à l’issue d’une réunion associant, outre le SLF, la FNAC, le Syndicat national de l’édition, le SDLC et les enseignes de la grande distribution (Système U, Carrefour, Leclerc, Auchan Casino…) la fermeture des rayons « livre » dans les magasins de ces enseignes.

Cette décision s’appliquera à partir de demain matin, samedi 31 octobre. Elle vise à rétablir une situation de concurrence plus équitable entre les librairies et les enseignes.

Le SLF a apporté son appui à cette solution en soulignant néanmoins deux points :

la fermeture des rayons livre de l’ensemble des magasins physiques, si elle rétablit partiellement la concurrence, offre « un boulevard » à Amazon au détriment du commerce physique et ne résout donc qu’une partie du problème ;

le rétablissement d’une concurrence véritablement équitable ne peut passer que par la réouverture des librairies. Bruno le Maire et Roselyne Bachelot, favorables à titre personnel à cette réouverture, se sont engagés à travailler avec le SLF sur les conditions sanitaires qui permettraient d’examiner la faisabilité d’une 
telle réouverture dans quinze jours. Dans cette période cruciale pour tous, ce serait une bonne nouvelle pour les libraires, mais également pour l’ensemble de la filière, à commencer par les auteurs et les éditeurs. 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article