Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Septième épisode des aventures de Smokey Dalton, le détective privé noir, accompagné de son fils - presque - adoptif Jimmy, et la série ne faiblit pas, bien au contraire. Kris Nelscott expose, roman après roman, la tragique réalité de la communauté afro-américaine, misère, ségrégation, violence, arbitraire, lynchages, entre la fin des sixties et le début des seventies. Parti de Memphis et de l’assassinat de Martin Luther King (La route de tous les dangers), un meurtre dont le petit Jimmy, dix ans, abandonné par sa mère toxicomane, a été témoin, et raison pour laquelle il risque sa vie si le FBI retrouve sa trace, le récit se poursuit à Chicago où Smokey et l’enfant ont dû fuir afin de mettre le garçon à l’abri.

Smokey se nomme désormais Bill Grimshaw, patronyme emprunté à son ami Franklin qui les a accueillis à Chicago, et loge dans la black belt, les quartiers périphériques populaires afro-américains. Depuis leur installation, il a déjà eu maille à partir avec un gang local, les Blackstone Rangers, dont les membres recrutaient à la sortie de l’école de Jimmy et des enfants de Franklin. L’affaire semble réglée, Franklin et Smokey se relaient afin de conduire les petits à l’école et d’aller les y rechercher, ils ont mis sur pied, aidés par quelques bonnes volontés, un programme de soutien scolaire. Malgré le déficit en enseignants et en moyens de l’instruction publique dans la black belt, la situation paraît acceptable, même si Jimmy a peu de chances, s’il reste dans cet établissement, d’intégrer un jour la prestigieuse université de ses rêves.

Justice de rue - Kris Nelscott - Éditions de l’aube - collection L’aube Noire - 384 p. octobre 2020
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Benoîte Dauvergne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article