Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Professeur de littérature et civilisation américaines à l’université de Manchester, Peter Knight s’est spécialisé, au début des années 2000, dans l’étude des théories du complot. Auteur de Conspiracy Culture (2000, non traduit) – une analyse de la fascination américaine pour le complot –, il s’intéresse aux liens entre fiction et complotisme. Propos recueillis par .

Les théories du complot ­entretiennent une relation très étroite avec la littérature. Comment l’expliquer ?

Beaucoup de théories du complot sont nées dans des œuvres de fiction, qui ont ensuite été considérées comme réelles. Prenez Les Protocoles des sages de Sion : c’est un faux inspiré d’un roman allemand [Biarritz, d’Hermann Goedsche, 1868], lui-même inspiré d’un texte français paru fin XIXe[Dialogue aux enfers ­entre Machiavel et Montesquieu, un pamphlet antibonapartiste ­publié par Maurice Joly en 1864]. De nombreuses théories étaient des satires à l’origine. C’est ce qu’explore Umberto Eco dans Le Pendule de Foucault [Grasset, 1990], avec ces trois amis inventant, pour s’amuser, un complot mondial qui leur échappe. Ce ­scénario arrive aujourd’hui tous les jours sur Internet.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :