Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Donner un prix à la vie humaine ? L’idée peut sembler choquante, et elle est assurément au rebours d’une longue tradition humaniste dont le sens a été fixé par Emmanuel Kant : la Critique de la raison pratique (1788) définit la dignité humaine par une valeur qui ne se mesure pas, et qui est donc sans prix.

Il n’existe d’ailleurs pas de marché de la vie humaine, sauf peut-être dans le monde du crime organisé où on sait que l’esclavage, la prostitution forcée et l’assassinat ont leurs grilles de tarifs.

Mais nous vivons dans un monde où tout se mesure. La science économique s’est donc penchée sur la question. Et si, comme nous allons le voir, différentes approches sont possibles pour tenter d’apprécier l’inappréciable, elles convergent vers un résultat qui n’est pas intuitif : une vie humaine, dans les sociétés développées, cela vaut vraiment très cher.

Comme le note Bryan Caplan (George Mason University), « les gens disent qu’on ne peut pas donner de valeur à une vie humaine, et ils changent de sujet. Mais ce qui est frappant, lorsque vous réussissez à convaincre des non-économistes de donner une valeur monétaire à une vie humaine, c’est que leurs chiffres sont bien en-deçà du consensus des économistes. L’estimation standard des économistes est d’environ 7 millions de dollars. Les non-économistes parlent généralement de moins d’un million de dollars. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :