Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Dans l'œuvre d'Alexandre Pouchkine, comment ne pas s'arrêter sur cette curiosité que constitue La Fille du capitaine et Histoire de Pougatchov ? En se documentant pour l'un, il s'arrêta pour écrire l'autre. Passionné par le passé de son pays, l'écrivain eut accès aux archives du ministère de la Guerre pour étudier l'histoire de la pougatchovchtchina et il fut autorisé à se rendre sur le terrain pour compléter sa documentation par des témoignages, de Kazan à Orenbourg, dans les lieux où sévit la révolte dramatique conduite par celui qui se prenait pour le tsar. Le roman (1836) s'articule ingénieusement avec la chronique historique (1834) et les deux s'éclairent mutuellement.

Le travail historique de Pouchkine frappe le lecteur par la minutie de sa chronologie. Un siècle plus tôt Stenka Razine avait déjà soulevé les régions de la moyenne Volga en 1666-1670 contre le tsar Alexis. Pougatchev est le cinquième imposteur à se faire passer pour Pierre III qui avait trouvé la mort dans la révolution de palais par laquelle Catherine II parvint au trône. L'imposteur s'est adressé aux cosaques mécontent du bassin du fleuve Yaïk, que le régime tsariste, par une sorte de damnatio memoriae débaptisera en Oural, tandis que le ville de Yaïtsk deviendra Ouralsk.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article