Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

L

Par Yann-Loic Andre. Le roman peut être perçu comme une quête onto­lo­gique, en convo­quant thèmes et figures pour nous mon­trer qui nous sommes, l’histoire et l’archéologie pour nous dire d’où nous venons, la phi­lo­so­phie pour nous dire où nous allons.
De l’ensemble, Bal­zac a fait une œuvre magis­trale qui conti­nue à nous par­ler. Il est le « génie-monde » qui éclaire de sa puis­sante lumière les splen­deurs et les misères de notre comé­die humaine, et dont cet ouvrage se pro­pose de com­men­ter quelques scènes majeures.

André Vanon­cini a ensei­gné à l’Université de Bâle. Il est membre du Comité de rédac­tion de L’Année Bal­za­cienne et de Constel­la­tion Cen­drars.
Ses tra­vaux portent sur Bal­zac, Cen­drars, Sime­non et le roman policier.

L’ouvrage pro­posé se fonde sur un ensemble d’articles parus d’abord sépa­ré­ment, au gré des col­loques et publi­ca­tions, puis rema­niés et adap­tés afin de pou­voir for­mer un livre qui pré­sen­tât un tout, et qui s’organise en trois grandes par­ties : roman, his­toire, phi­lo­so­phie, qui reprennent, d’une cer­taine manière, l’ambition que Bal­zac des­si­nait déjà dans la Pré­face de La Comé­die Humaine en 1842, et qui retrace l’ordonnancement géné­ral qu’il a donné à son œuvre lors de l’édition des œuvres com­plètes chez Furne (scènes de la vie privée/militaire/de cam­pagne, etc., études philosophiques…).

Lorsque Bal­zac paraît dans le champ lit­té­raire, la phi­lo­so­phie n’est plus à la mode, toute mar­quée qu’elle est encore du siècle pré­cé­dent et de la nou­veauté que recherchent les pen­seurs. Quant à la lit­té­ra­ture, elle ne manque pas de concur­rents, tous pro­duc­teurs de fic­tions cap­ti­vantes pour un public nou­veau qui en est très friand.
Mais, à la dif­fé­rence de ses contem­po­rains, Bal­zac va ins­crire dans ses textes des inter­ro­ga­tions qui vont le dis­tin­guer du tout-venant de la pro­duc­tion fic­tion­nelle, et le sin­gu­la­ri­ser dans la lit­té­ra­ture roman­tique, pour aller vers « l’insaisissable et le profond ».

André Vanon­cini, Bal­zac, roman, his­toire, phi­lo­so­phie, Paris, Honoré Cham­pion, 2019, 372 p. — 39,00 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article