Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Joseph Confavreux. La théorie, comme la critique, du « libéralisme autoritaire » se forge en Allemagne, en 1932. Étudiant cette genèse, le philosophe Grégoire Chamayou tisse une analyse qui résonne avec la situation contemporaine.

Une étymologie commune ne fait pas une politique cohérente. Entre les libertés et le libéralisme, il peut y avoir des gouffres, surtout lorsque ce dernier prend les traits d’un néolibéralisme dont les effets, massivement rejetés, doivent être violemment imposés.

Le philosophe Grégoire Chamayou, auteur d’un livre important sur la généalogie du « libéralisme autoritaire » (La Société ingouvernable, La Fabrique, 2018), poursuit son travail de documentation et d’analyse d’une idéologie dont, sans tomber dans le gimmick paresseux du « retour des années 1930 », il est nécessaire de comprendre la genèse et les configurations pour saisir dans quelle mesure elle pourrait structurer notre monde contemporain.

La Notion de politique, Carl schmitt, 1932, trad. fr. 1972,Editions Flammarion (16 septembre 2009). 323 pages. 15,50 €

Du Libéralisme autoritaire, de Carl Schmitt & Hermann Heller, est disponible chez Zones. 139 pages, 16 euros.

La route de la servitude. de Friedrich A. Hayek (Auteur), Friedrich Hayek (Auteur), Georges Blumberg (Traduction). Presses Universitaires de France - PUF; 6e édition (29 mars 2013). 276 pages. 12,50 €
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article