Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Paul-François Paoli. L’auteur déclare la cause entendue: on ne saura jamais ce qui se tramait dans le cœur de cette grande prédatrice de la politique et de l’amour.

Si Cléopâtre continue de nous passionner plus de deux mille ans après sa mort, c’est que sa personnalité recouvre un mystère inépuisable qu’a largement exploité le cinéma. Dans Cléopâtre. La reine sans visage, Frédéric Martinez déclare la cause entendue: on ne saura jamais ce qui se tramait dans le cœur de cette grande prédatrice de la politique et de l’amour.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article