Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Berlin - 1928 : Bernard Weiss, chef de la police criminelle de la ville a convoqué le jeune Bernie Gunther, en présence de son meilleur inspecteur, Ernst Gennat, flic obèse surnommé le Bouddha. À l’issue du bref, et efficace, passage du jeune inspecteur à la brigade des Mœurs - loin d’être une sinécure dans la capitale de la République de Weimar -, Weiss lui propose d’intégrer son équipe, la meilleure du pays, qui bénéficie d’une des plus modernes police d’Europe. Un tueur en série sévit dans les quartiers chauds et trois prostituées ont déjà été agressées et scalpées. Deux sont mortes, la dernière, un travesti, a eu la chance de s’en tirer, sa perruque restée dans la main de l’assassin lui ayant sans doute sauvé la vie. La presse berlinoise a bien vite baptisé le criminel Winnetou, du nom du héros amérindien d’une série de romans de Karl May sur la conquête de l’ouest.

Ce n’est pas que la bonne société s’émeuve, elle se réjouirait même de la disparition de quelques femmes sur les trottoirs, la terrible crise économique dont le pays commence à peine à se remettre a conduit de nombreuses ouvrières et secrétaires licenciées à se vendre pour survivre et la commisération n’est pas une habitude prussienne. Ce qui alarme la hiérarchie policière, c’est que Bernard Weiss est juif, le ministre de l’Intérieur aussi, et les nazis, soutenus par la grande bourgeoisie et la finance, mènent des campagnes de presse contre lui et tous ses coreligionnaires travaillant dans l’administration. Les prochaines élections risquent de sonner le glas de la république, Weiss se doit de réagir et compte sur Bernie et Gennat pour obtenir des résultats rapides...

 

Metropolis - Philip Kerr - Éditions du Seuil - 388 p. novembre 2020
Traduit de l’anglais par Jean Esch.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article