Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Denis Cosnard. La Mairie s’apprête à rendre hommage à cette figure mythique du métier, un projet bloqué pendant dix-sept ans.

Symboliquement, l’initiative ne pouvait pas mieux tomber. En plein combat autour de la réouverture des librairies, la Ville de Paris s’apprête à rendre hommage à une figure mythique de ce métier, Adrienne Monnier (1892-1955). La « sainte patronne des libraires », comme la définit sa biographe Laure Murat.

Le conseil municipal de Paris, qui se réunit à partir du 17 novembre, est appelé à voter la pose d’une plaque à sa mémoire sur la façade du 7, rue de l’Odéon (6e arrondissement), à l’emplacement de son ancienne boutique. Alors que la maire socialiste Anne Hidalgo bataille pour que les professionnels puissent continuer à vendre des livres malgré l’épidémie, « c’est le moment idéal pour montrer, avec cette plaque, notre attachement aux librairies indépendantes », juge Laurence Patrice, son adjointe chargée du dossier.

Adrienne Monnier dans sa librairie La Maison des Amis des Livres à Paris, rue de l'Odéon. ALBERT HARLINGUE/ROGER-VIOLLET

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article