Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Parmi la nouvelle vague d’écrivains d’imaginaire venue d’Asie, Chi Ta-wei s’est déjà fait remarqué en 2015 avec la publication de son roman Membrane que d’aucuns considèrent comme le premier ouvrage de « science-fiction queer » Taïwanais.
Cinq ans plus tard, L’Asiathèque récidive avec la traduction d’un court recueil de nouvelles dont un texte écrit spécialement à cette occasion et qui donne logiquement son nom à l’ouvrage : Perles.
Écrivain atypique à la plume singulière et à l’univers stimulant, Chi Ta-wei propose une réflexion sur le genre, la sexualité et notre rapport à l’autre.

 

Perles, de Chi Ta-wei. L'Asiathèque - maison des langues du monde (26 août 2020). 207 pages19,50 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article