Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Kate et Mapero. C'est le premier titre de Richard Powers, mais il a été publié en France près de vingt ans après sa parution aux Etats-Unis, si bien qu'entre-temps c'est Le Temps où nous chantions (2007) qui l'a lancé de ce côté de l'Atlantique. Mais Trois fermiers s'en vont au bal montre déjà toute la puissance narrative de l'auteur.

Une photo qui hante l'esprit, une photo découverte par hasard, mais une photo susceptible de fonder une histoire romanesque. Tel est le cliché d'August Sander qui a fasciné le narrateur alors qu'il était venu uniquement au musée de Detroit pour admirer les fresques de Rivera commandées par Henry Ford, tel est le cliché des trois « fermiers » qui vont au bal avant d'aller à la guerre, et qui permet à Richard Powers de bâtir son époustouflant roman. 

Richard Powers. Trois fermiers s'en vont au bal. Traduit par Jean-Yves Pellegrin, Lot 49/Le Cherche-Midi (2004), et 10/18 (2006, 515 pages).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article