Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Rodolphe. Extraordinaire livre d’artiste – initialement paru en 1889 – créé de toute pièce par Vollard et Bonnard, le marchand et le peintre, donnant ainsi une nouvelle vie à ce recueil de poèmes orgiaques et mélancoliques, en réalisant un livre-objet de très grande qualité – choix du format, du papier et de la typographie sans oublier la somptueuse illustration tirée en rose à dessein.
En voici le fac-similé, présenté dans un coffret avec un essai explicatif de Stéphane Guégan, historien de l’art et conseiller scientifique auprès de la présidence du musée d’Orsay.

Un livre d’autant plus rare que l’on pourrait s’amuser à imaginer ce qu’il en serait aujourd’hui avec toutes ces pseudos ligues de vertu bienpensantes qui font la loi sur Internet comme d’autres dans les prétoires, terrorisant ces derniers au point de rendre invivable toute démarche artistique dès lors qu’elle se veut hors du cadre pour son auteur. Que lisons-nous ici ? Des poèmes érotiques qui se veulent aussi étude sur les passions brûlantes – donc par définition peu recommandables ; mais par qui ? La morale ? Mais quelle morale quand d’amour il s’agit, de plaisir il est question ? De quel droit devrait-on s’ingénier à pénétrer la vie privée pour en imposer des dogmes… Ce serait aussi ridicule que d’imposer un voile à une femme sous prétexte que l’on ne parvient pas à contrôler ses pulsions…

Paul Verlaine, Parallèlement, lithographies originales de Pierre Bonnard, fac-similé de l’édition originale parue chez Ambroise Vollard éditeur le 29 septembre 1900, avec un essai de Stéphane Guégan, La chair en fête, volume sous coffret, 175 x 220, Hazan, novembre 2020, 192 p.-, 35 €

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article