Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Superbe roman graphique, L’enfant ébranlé de Tang Xiao évoque le sort des enfants chinois dont le père est parti travailler au loin. Le manga Moi aussi de Reiko Momochi s’intéresse au harcèlement sexuel dans les entreprises japonaises. Avec en prime, une sélection d’albums pour les cadeaux de fin d’année. 🔸 Par 

C’est une pratique courante en Chine : les hommes quittent leur province pour aller travailler dans les usines des grands villes, laissant derrière eux leur famille pour de longues périodes. Avec des conséquences qui peuvent être très dures pour les enfants privés ainsi de leur père. C’est l’histoire de ces déchirements que raconte le très émouvant L’enfant ébranlé*.
Ce gros roman graphique est centré sur Yang Hao, jeune garçon de neuf ou dix ans. Il vit avec sa mère et sa grand-mère dans une petite ville de province et demande de temps en temps à sa mère : « Quand papa sera-t-il là ? » Interrogé, il affirme : « Je ne sais pas s’il me manque, cela fait trop longtemps que je ne l’ai pas vu. » Sensible, très bon élève, Hao se cherche un équilibre dans la tendresse de sa mère ou dans ses relations avec une maîtresse attentive ou les pères de ses amis.

Extrait de la bande dessinée de "L'enfant ébranlé', scénario et dessin Tang Xiao, Kana. (Copyright : 2020 - Tang Xiao - Kana (Dargaud-Lombard s.a.)

*L’enfant ébranlé, scénario et dessin Tang Xiao, 402 pages, Kana, 19,95 euros
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article