Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Rose stérilisée dans sa vieillesse, Odette de Crécy ne désarme pas. Elle est devenue la maîtresse du duc de Guermantes qui ne lui laisse guère de liberté. Mais c’est Swann qu’elle regrette comme elle le confie à Marcel : « “Pour M. Swann, c’était parce que je l’aimais follement, et je trouve qu’on peut bien sacrifier la danse, et le monde, et tout le reste à ce qui peut faire plaisir ou seulement éviter des soucis à un homme qui vous aime. Pauvre Charles, il était si intelligent, si séduisant, exactement le genre d’hommes que j’aimais.”»

Mais Swann l’aimait aussi en retour, et jusqu’à la douleur, et c’est Marcel qui se charge ici de faire la théorie de cet amour prétendument tout sentimental et sans désir physique : « si l’amour naît, le cerveau travaille bien davantage : il y a un roman au lieu d’un besoin. Nous ne nous méfions pas des femmes qui ne sont pas « notre genre », nous les laissons nous aimer, et si nous les aimons ensuite, nous les aimons cent fois plus que les autres, sans avoir même près d’elles la satisfaction du désir assouvi. »

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article