Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

 

À propos de : Jonathan Glover, Choisir ses enfants. Conception, génétique et handicap, Labor et Fides. L’ingénierie génétique donne la possibilité de choisir, en partie, la personne de nos enfants. Est-ce condamnable ? Au nom de quoi ? J. Glover, grande figure de l’éthique appliquée, répond à ces questions de manière mesurée, remettant en cause la distinction entre opérations de prévention et opérations de transformation. 🔸 Par Marlène Jouan

Le débat public qui a accompagné la dernière révision de la loi française de bioéthique s’est essentiellement focalisé sur le chapitre de la procréation. L’élargissement à toutes les femmes de l’accès à l’assistance médicale à la procréation (AMP), et dans une moindre mesure l’auto-conservation ovocytaire dite « de précaution », hors motif médical et indépendamment d’une démarche de don, ont cristallisé les oppositions entre d’un côté celles et ceux qui applaudissent des avancées sociales majeures, et de l’autre les détracteurs d’une perversion des fins thérapeutiques de la médecine. Moins médiatisées, les dispositions du projet de loi relatives à l’extension du diagnostic préimplantatoire (DPI) de l’embryon, ainsi qu’à la suppression du délai de réflexion obligatoire en cas d’interruption médicale de grossesse pour motif fœtal, ont aussi contribué à structurer le débat entre promotion de la liberté reproductive, en particulier celle des femmes, et double crainte d’un mépris de l’intérêt de l’enfant et d’un retour à l’eugénisme. Ces questions sont au cœur de l’ouvrage de Jonathan Glover, Choisir ses enfants, initialement paru en 2006 et dont la traduction française, si elle arrive un peu trop tard au regard de l’agenda législatif, pourra en revanche alimenter la réflexion à venir sur les « défis éthiques de la procréation » soulevés par les progrès de la génomique, spécialement ceux qui ouvrent des possibilités inédites de sélection des caractéristiques génétiques de nos futurs enfants.

 

Jonathan Glover, Choisir ses enfants. Conception, génétique et handicap, trad. fr. Benoît Basse, Genève, Labor et Fides, 2020, 202 p., 18 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article