Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Florent Georgesco

Au printemps 1790, Pierre-François Lepoutre est député du tiers état à l’Assemblée constituante. A la ferme des Wattines, au nord de Lille, Angé­lique, sa femme, s’occupe des affaires familiales. Pierre-François a été élu en mai 1789. Il ne reviendra qu’en septembre 1791. Durant ces deux années, les époux ne cessent de s’écrire, lui lorsque la Révolution le laisse libre, elle deux fois par semaine, pour raconter la vie de la ferme, les récoltes, les semaisons, les négociations, les ventes, les dépenses, les ouvriers, les domestiques, l’éducation des enfants. Un mot plus intime aussi, à l’occasion. Ce printemps-là, elle lui confie que les premiers signes de la ménopause sont arrivés. Le député-paysan lui répond : « Il faut ­espérer que [cette] révolution vous sera aussy avantageuse que la Révolution française. (…) Quand nous nous réunirons, nous pourrons dire que nous avons surmonté deux révolutions. »

Au rythme lent de la vie humaine

La figure du monde, d’événement en événement, devient méconnaissable ; « il est incroyable de retourner un royaume en si peu de temps », note Angélique en août. Pourtant tout est là, tout continue et se répète, au rythme lent de la vie humaine. L’individuel et le collectif paraissent plus que jamais indissolubles, mais ils ne se confondent pas, et le temps se dédouble. Les Quatre Saisons d’Angélique, le titre choisi par Fulgence Delleaux pour son étude de la correspondance des Lepoutre, l’inscrit dans ce qui demeure son horizon indépassable, le flux et ­reflux de la vie d’une ferme, malgré ce retournement de royaume et le fait que Pierre-François en soit un acteur.

« Les Quatre Saisons d’Angélique. Correspondance d’une paysanne pendant la Révolution », de Fulgence Delleaux, Bayard, « Culture », 160 p., 16,90 €, numérique 12 €.

« La Mémoire des paysans. Chronique de la France des campagnes. 1653-1788 », de Jean-Marc Moriceau, Tallandier, 734 p., 29,50 €, numérique 21 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article