Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Le neurologue Lionel Naccache, dans son livre « Le Cinéma intérieur. Projection privée au cœur de la conscience », explore les trucages auxquels ont recours nos méninges pour interpréter ce que l’œil perçoit, en fonction de nos croyances. 🔸 Par Catherine Mary

« Tu te fais ton film ! » De cette expression populaire le neurologue Lionel Naccache fait la matière de son livre Le Cinéma intérieur. Projection privée au cœur de la conscience. Car notre cerveau, nous explique-t-il, est un studio de cinéma où se fabriquent les films que nous produisons à partir de ce que nous voyons mais aussi de ce que nous imaginons.

S’appuyant sur un riche corpus composé tant des connaissances les plus récentes en neurosciences que des résultats d’expériences en psychologie, parfois réalisées au siècle dernier et revisitées, l’auteur s’applique à démonter les mécanismes concourant à la production de ces illusions. « Nous ne cessons d’interpréter les choses que nous percevons, de leur assigner des identités (un visage, un nombre, un mot…), des significations, et la première couche de cette production de sens opère à notre insu et en amont de notre prise de conscience », pose-t-il.

« Le Cinéma intérieur. Projection privée au cœur de la conscience », de Lionel Naccache, Odile Jacob, 240 pages, 22,90 euros.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article