Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Dans Inépuisables, Vivian Gornick, autrice et critique littéraire américaine, relit des œuvres (D. H. Lawrence, Colette, Natalia Ginzburg…) qui l’ont accompagnée depuis sa jeunesse, et dévoile ses contradictions de lectrice à travers les époques. L’occasion de fondre ensemble la lecture et l’écriture, et d’exprimer poétiquement le passage du temps. 🔸Par Eugénie Bourlet

Dans les premières pages de L’amant, la narratrice, observant ses traits, découvre qu’un événement l’a marquée jusque dans sa chair : « Au contraire d’en être effrayée, j’ai vu s’opérer ce vieillissement de mon visage avec l’intérêt que j’aurais pris par exemple au déroulement d’une lecture. » Sur sa figure transparaît limpidement le livre de sa vie, dont les soubresauts deviennent des chapitres constitutifs, des ridules du temps. Chez Marguerite Duras, voir son visage gravé ouvre un livre intérieur ; pour Vivian Gornick, rouvrir des livres familiers révèle, grâce à des impressions nouvelles, à quel point elle a changé.

Quelles sont les lectures que Vivian Gornick raconte dans Inépuisables ? Duras, justement, mais aussi D. H. Lawrence, Colette, Elizabeth Bowen, A. B. Yehoshua, Natalia GinzburgDoris Lessing… Parfois, leur découverte a constitué un bouleversement, d’autres fois, elle a soulevé un sentiment d’étrangeté, d’incompréhension. En ouvrant une nouvelle fois ces œuvres fétiches, Vivan Gornick les lit différemment, s’identifie à d’autres personnages et à leurs trajectoires, remarque d’autres passages. À plusieurs années d’intervalle, ses notes de lecture se différencient pour renvoyer singulièrement l’image de son parcours et de ses propres questionnements. Chaque lecture marque, comme les cernes sur la souche d’un arbre, un arrêt dans la chronologie, soulignant l’évolution de Vivian Gornick dans la conscience qu’elle a d’elle-même.


Vivian Gornick, Inépuisables. Notes de (re)lectures. Trad. de l’anglais (États-Unis) par Laetitia Devaux. Rivages, 196 p., 20 €
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article