Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Marie-Hélène Fraïssé. Introuvable depuis longtemps en version française, House Made of Dawn, de N. Scott Momaday, Prix Pulitzer de littérature 1969, reparaît dans une nouvelle et ­séduisante traduction, sous un ­titre modifié, Une maison faite d’aube. Témoignant d’une rare maîtrise littéraire, ce puissant ­premier roman est bâti autour du personnage d’Abel, qui inaugure la série des doomed heroes de la littérature amérindienne : des êtres brisés, guettés par la folie et dont la guérison, si elle advient, ne peut s’opérer qu’en restaurant des liens ancestraux.

 

« Une maison faite d’aube » (House Made of Dawn), de N. Scott Momaday, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Joëlle Rostkowski, Albin Michel, 280 p., 21,90 €, numérique 15 €.

Signalons aussi « La Maison de l’aube revisitée », exposition de dessins et peintures de N. Scott Momaday. Galerie Orenda, 54, rue de Verneuil (Paris 7e), du 10 décembre au 16 janvier 2021.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article