Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Clémence Royer (1830-1902), philosophe et scientifique autodidacte, traduit L’origine des espèces du naturaliste anglais Charles Darwin et contribue à la diffusion de ses idées en France et en Europe, malgré des relations houleuses entre l'auteur et la traductrice. 🔸Par Marie Lebert

 

Charles Darwin publie son œuvre majeure On the Origin of Species en 1859. La théorie de Darwin sur l’évolution, à savoir l’adaptation évolutive des espèces vivantes, suscite un très large intérêt en France et en Europe, où le français est toujours l’une des grandes langues culturelles pour les échanges d’idées. Darwin est donc impatient de voir son livre publié en français. C’est chose faite en 1862.

Dans la première édition de sa traduction (qui se base sur la troisième édition en anglais), Clémence Royer va au-delà de son rôle de traductrice. Elle ajoute une préface de 60 pages exposant ses propres idées ainsi que des notes explicatives détaillées. Sa préface promeut son propre concept d’évolution progressive, qui s’inspire bien davantage des idées du naturaliste français Jean-Baptiste Lamarck que de celles de Darwin.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article