Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Plongée érudite parmi ces peuplades méconnues, tantôt menaçantes, tantôt salvatrices, dans ce livre qui étanchera la soif de connaissance des amateurs de culture scientifique. 🔸 Par Catherine Mary 🔸

A la fin du XVIIe siècle, après la révélation par le drapier Antonie Van Leeuwenhoek du monde invisible des animalcules grâce au pouvoir grossissant de la lentille optique, les savants se mirent en quête de vies minuscules, se passionnant tant pour l’eau des lacs que pour le tartre des dents ou pour le sperme. Si les biologistes ont, depuis, parfait leur connaissance du monde microbien, l’avènement des technologies d’amplification et d’analyse de l’ADN depuis le début des années 2000 leur offre l’occasion de renouveler leur regard, en révélant la richesse et les fonctions inattendues du microscopique.

Dans son livre, Le Peuple microbien, le biologiste Laurent Palka propose au lecteur de partager son regard, tant érudit qu’émerveillé. Découpé en six chapitres correspondant à la description de mondes microbiens aussi variés que les microbiotes du corps humain, les microalgues des milieux aquatiques ou les bactéries extrêmophiles, le livre est illustré de photos au microscope photonique qui, tout en documentant le propos, apportent par leur qualité la dimension extraordinaire souhaitée par l’auteur. Il est également riche de récits éclairant la démarche des chercheurs et de leurs découvertes, étayées de descriptions détaillées destinées à satisfaire tout amateur de culture scientifique.

« Le Peuple microbien », Laurent Palka, Quae, 2020. 24,50 euros, 176 pages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article