Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Victor Henri de Rochefort-Luçay, né à Paris le , mort à Aix-les-Bains le , mieux connu sous le nom d'Henri Rochefort, est un journalisteauteur de théâtre et homme politique français. Grand polémiste dans les pages de ses journaux (La LanterneLa MarseillaiseL'Intransigeant), il défend des options politiques radicales voire extrémistes (anticléricalnationaliste, favorable à la Communeboulangistesocialiste et antidreyfusard) qui lui vaudront le surnom de « l'homme aux vingt duels et trente procès », et des condamnations, notamment au bagne de Nouméa dont, fait unique, il parvint à s'échapper en 1874.

………………….

La loi sur la presse devenant plus libérale, il décide de fonder son propre journal : La Lanterne, en . Imprimé à 15 000 exemplaires, il faut lancer des tirages supplémentaires pour atteindre les 100 000 exemplaires vendus. L'éditorial du premier numéro restera célèbre : « La France contient, dit l'Almanach impérial, trente-six millions de sujets, sans compter les sujets de mécontentement ». L'indifférence affichée par le pouvoir ne résiste pas longtemps au succès du journal car Rochefort ne connaît aucune mesure ; il va jusqu'à écrire : « La statue équestre de Napoléon III, représenté en César (rions-en pendant que nous y sommes) dont j'ai parlé dans mon dernier numéro, est l'œuvre de M. Barye. On sait que M. Barye est le plus célèbre de nos sculpteurs d'animaux. » Après une interdiction à la vente publique, il est attaqué en justice et sévèrement condamné (amendes et prison). Rochefort rejoint alors à Bruxelles l'autre ennemi de « Napoléon-le-Petit » : Victor Hugo, qui l'héberge pendant plusieurs mois.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article