Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Hicham-Stéphane Afeissa 🔸Un ouvrage ambitieux et fort bien documenté qui entreprend de poser les enjeux écologiques de la révolution numérique, et d'indiquer les conditions d'une forme de sobriété numérique.

Il n’est absolument pas douteux que le numérique constitue d'ores et déjà l’un des enjeux cruciaux du XXIe siècle, et ce à de nombreux égards. Shoshana Zuboff dans un livre fondamental traduit en français en 2020 sous le titre de L’âge du capitalisme de surveillance, dont nous avons rendu compte ici-même, a justement souligné qu’une philosophie politique qui ne verrait pas de quelle façon le numérique a redistribué les cartes du politique de manière décisive passerait tout bonnement à côté de son sujet. A lire certains récents ouvrages qui sont parus depuis, où il est question des nouvelles « Lumières » dont notre époque aurait le plus grand besoin pour trouver une issue politique aux problèmes auxquels nous sommes confrontés, on se demande si ce message est bien passé et si les philosophes contemporains ont réellement pris la mesure de la révolution numérique et de la façon dont elle a radicalement transformé le monde dans lequel nous vivons.

Tel n’est assurément pas le cas de Fabrice Flipo – philosophe du politique, des sciences et des techniques, chercheur au Laboratoire de changement social et politique à l’Université de Paris, et enseignant à l’Institut Mines-Télécom – qui consacre ses travaux depuis une quinzaine d’années à l’écologie politique, à la décroissance, au changement social et politique, et à l’écologie du numérique. L’ouvrage qu’il vient de faire paraître aux Editions Matériologiques noue ensemble plusieurs des thématiques qui lui sont chères, et dont il est l’un des spécialistes en France : celui de la décroissance ou de la sobriété   , celui de la nécessité d’une rupture systémique engageant des transformations en profondeur de nos modes de vie   , et bien sûr celui du numérique   . L’intérêt de son approche, par comparaison avec celle de Shoshana Zuboff, tient à ce qu’elle prend particulièrement en compte les conséquences écologiques du numérique, sur lesquelles, curieusement, la documentation est assez maigre.

L'impératif de la sobriété numérique. L'enjeu des modes de vie

Fabrice Flipo

2021

Editions Matériologiques

400 pages

24,00 €

Hicham-Stéphane Afeissa est agrégé, docteur en philosophie et docteur en géosciences & environnement. Il est l'auteur d'une dizaine de livres et d'une cinquantaine d'articles et de contributions à des ouvrages collectifs, et a également réalisé de nombreuses traductions à partir de l'anglais et de l'allemand. Il vient de publier en janvier 2021 un Manifeste pour une écologie de la différence aux éditions Dehors.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article