Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Lorsque le pré­sent copie l’Histoire, que les évé­ne­ments se répètent, que les mêmes mots ne dési­gnent pas les mêmes réa­li­tés, quand conquête héroïque sup­plante ignoble mas­sacre, ou l’inverse, selon ceux qui les pro­noncent, Wil­frid Lupano cherche à com­prendre, à défaut de répondre. Mais, y-a-t-il une réponse cor­recte ?
Le scé­na­rio qu’il pro­pose est basé sur deux per­son­nages authen­tiques et des situa­tions réelles : Pru­dence Cran­dall, une ensei­gnante, et Nat Tur­ner, un esclave noir.

En 1832, à Can­ter­bury dans le Connec­ti­cut, un jeune gar­çon récite des extraits des Mémoires de Nat Tur­ner, ce qui agace une femme qui étend du linge. Celle-ci est rejointe par Sarah, une jeune fille qui pose de mul­tiples ques­tions. Maria qui tra­vaille pour le pen­sion­nat dirigé par Pru­dence Cran­dall n’as pas le temps pour s’interroger comme le fait Sarah. Elle fait la cui­sine pour vingt-cinq per­sonnes et assure le ménage.

 

Wil­frid Lupano (scé­na­rio) & Sté­phane Fert (des­sin et cou­leur), Blanc autour, Dar­gaud, jan­vier 2021, 144 p. – 19,99 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article