Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

L’annonce par le président de la République française d’un référendum pour inscrire dans la Constitution la protection de l’environnement et la lutte contre le réchauffement climatique n’a suscité ni l’enthousiasme des foules, ni l’opposition de ses adversaires… 🔸Par Yves Chenal 🔸

À jouer la carte du référendum comme Napoléon III l’avait fait en 1870, en demandant au peuple d’approuver ses réformes libérales, le président Macron court le risque de se heurter à une apathie générale dans un pays lassé par la crise sanitaire.

Pourtant, réformer la Constitution n’est jamais neutre et, si les révisions constitutionnelles ont été nombreuses, cela ne peut justifier n’importe quelle modification.

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :