Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Qu'importent les restrictions, pourvu qu'on ait l'envie. Le livre, dans un secteur culturel frappé de plein fouet, a relativement bien résisté à la crise sanitaire. Ce qu'illustre la création de nombreuses maisons d'édition. Grandes, petites et moyennes, toutes sont les bébés de passionnés qui espèrent se faire une petite place sur un marché encombré. On compte près de deux cents parutions chaque jour en France, de la part de sept mille maisons différentes.

«On voulait se lancer sur le segment de la littérature blanche [qui ne relève pas d'un genre en particulier, NDLR], qui est la vitrine, la référence pour tous les éditeurs», explique à l'AFP Romain Naudin, directeur éditorial de Faubourg Marigny, une maison adossée au groupe La Geste, implanté dans les Deux-Sèvres, et dont les deux premiers romans paraîtront en mars. Ces dernières années, la société a créé six autres labels, comme les Presses universitaires de Nouvelle-Aquitaine (recherche) ou Marmaille & Compagnie (jeunesse).

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article