Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

En 2008, une postière est assassinée. Principal suspect : l’acteur Gérald Thomassin. La journaliste Florence Aubenas, qui a enquêté pendant six ans, publie « L’inconnu de la poste ». Entretien 🔸 Par Elisabeth Philippe

 

Après six années d’enquête bousculées par une série de rebondissements et par le Covid dans la dernière ligne droite, Florence Aubenas a enfin achevé ce livre dont la sortie a été plusieurs fois annoncée et reportée. Pourtant, l’histoire qu’elle raconte dans « l’Inconnu de la poste » n’aura sûrement jamais de point final. L’un de ses protagonistes, l’acteur Gérald Thomassin, a disparu dans la nature en août 2019, alors qu’il était sur le point d’être innocenté du crime dont il était accusé. Un meurtre commis dix ans plus tôt, à Montréal-la-Cluse, commune de l’Ain enclavée dans les montagnes.

En décembre 2008, Catherine Burgod, 41 ans, enceinte de cinq mois, est retrouvée assassinée de 28 coups de couteau, à l’arrière de la petite poste où elle travaille. Son bichon veille à côté du corps. Près de 3 000 euros ont été dérobés. Les soupçons se tournent d’abord vers l’ex-mari de cette femme « aux faux airs de Sophie Marceau ». Mais l’ADN l’innocente. Un autre homme fait rapidement figure de coupable idéal, un marginal qui s’est installé il y a un an dans le village, juste en face de la poste.

 

L’Inconnu de la poste, par Florence Aubenas, L’Olivier, 240 p., 18,50 euros (en librairie le 11 février).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article