Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Ancien responsable communiste, Jean Marie Argelès est depuis devenu traducteur et historien. Il livre ici ses souvenirs 🔸Par Sylvain Boulouque

 

Les mémoires d’« ex » se font rares. Jean-Marie Argelès a été le témoin et l’acteur de l’une des dernières crises majeures du PCF   : celle de la Fédération de Paris entre 1978 et 1980. Ses mémoires portent aussi sur la vie du PCF, à travers son ascension de jeune militant sportif jusqu'à sa démission du parti, en passant par sa participation à la revue Communisme ou son accession à la direction de la Fédération parisienne.

L’ascension d’un militant

Le témoignage de Jean-Marie Argelès constitue un éclairage sur le processus de sélection des militants au sein du PCF. Né en 1936 à Pontcharra, son enfance est marquée par la guerre, alors que son adolescence est empreinte de l’omniprésence du communisme dans cette ville ouvrière de l’Isère. Outre les prémisses de l’engagement, Jean-Marie Argelès raconte comment il est devenu sportif de haut niveau, spécialiste de demi-fond, discipline dans laquelle il a été en concurrence avec Michel Jazy. Il y explique grâce à plusieurs anecdotes amusantes comment il conciliait engagements sportif et militant. L’un est souvent en contraction avec l’autre, notamment lorsqu’il se blesse à une manifestation la veille d’une compétition. Parallèlement, il apprend l’allemand.

Longtemps trop), j'ai cru aux matins...

Jean-Marie Argelès

2021

Le Bord de l'eau

240 pages

20€

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article