Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Dans Le Vol dans les airs au Moyen Âge, essai historique original, Nicolas Weill-Parot enquête sur la confrontation de la science avec la magie, la technique ou la théologie. Travaillant au plus près de nombreuses sources, il trace une nouvelle histoire de la pensée du vol dans les airs : celle de la conceptualisation scientifique d’une réalité inaccessible. En voici un extrait.

 

L'épisode de l’ascension d’Alexandre dans les airs a été bien étudié par Chiara Frugoni et Victor M. Schmidt et, plus récemment, par Thibaut Maus de Rolley. On se contentera de rappeler brièvement, à la lumière de leurs travaux, les jalons désormais bien connus de cette tradition. Aux II-IIIe siècles après J.-C., une Histoire fabuleuse d’Alexandre est rédigée par un auteur grec d’Alexandrie, mais est faussement attribuée à Callisthène – le neveu d’Aristote qui avait suivi le prince macédonien en Asie avant d’être accusé de complot et mis à mort. Au IVe siècle, Julius Valerius effectue la traduction de l’une des versions, sous le titre de Res gestae Alexandri Macedonis ; et cette traduction donne lieu au IXe siècle à un résumé, Epitome Julii Valerii, qui inspire les romans d’Alexandre écrits en ancien français au XIIe siècle.

L’épisode du vol d’Alexandre ne se trouve pas dans la traduction de Valerius ; c’est sans doute une légende indépendante qu’on trouve déjà attestée par une allusion dans le Talmud de Jérusalem sous la plume d’un docteur juif du IVe siècle, Rabbi Yona. Elle rentre ensuite probablement dans la tradition du Roman d’Alexandre, puisque des récits partiels de l’épisode figurent dans quelques manuscrits de ce texte, notamment dans une traduction arménienne effectuée au VIe siècle : deux oiseaux avec des visages humains reprochent en criant à Alexandre de pénétrer dans l’habitation des dieux : « Pourquoi t’efforces-tu de monter vers le ciel, si cela t’est impossible ? » L’impossibilité du vol se trouve ainsi sacralisée sous la plume de cet auteur.

Nicolas Weill-Parot, Le vol dans les airs au Moyen Âge, Essai historique sur une utopie scientifique, Les Belles Lettres, 2020, pages 49-52. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article