Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Dans « L’insoutenable subordination des salariés », la sociologue Danièle Linhart explique que laisser aux seules directions le droit de décider ce qui sera produit et selon quels critères conduit « à des aberrations humaines et sociales et écologiques » 🔸 Par Margherita Nasi 🔸

 

 

Un cri de colère retentit au mois de mars 2020, en plein confinement. Christophe Prudhomme, porte-parole de l’Association des médecins urgentistes de France, décrit le débordement des urgences et parle d’un hôpital public qui a été modernisé sur le mode du flux tendu comme l’industrie automobile, pour produire au moindre coût et sans stock.

« L’hôpital public a subi, au même titre que le secteur public de l’Etat, le new public management, c’est-à-dire l’importation de la logique du management privé, avec des critères d’efficacité revus selon les critères technocratiques de la rentabilité », analyse Danièle Linhart. Les soignants en lutte ont d’autant plus la légitimité que l’utilité de leur profession est évidente pour chacun.

« L’Insoutenable subordination des salariés », de Danièle Linhart (Erès, 288 pages, 25 euros).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article