Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Ecrivain et cinéaste, Gérard Mordillat imagine, dans « les Roses noires », une France sous l’emprise d’un ordre libéral-fasciste. Rencontre avec un irréductible  🔸 Par Anne Crignon 🔸 

Un écrivain et cinéaste nous rappelle que le rôle essentiel du roman est d’avoir deux coudées d’avance sur la réalité. Dans « les Roses noires », Gérard Mordillat attrape l’un après l’autre les fils conducteurs de la macronie, les démêle, les tire et les tend pour les dérouler dans notre monde de demain saccagé par les apprentis sorciers politiques qui bricolent au pas de charge des lois d’exception sécuritaires. Même « The Economist » vient de classer la France parmi les « démocraties défaillantes ».

 

 

Les Roses noires, par Gérard Mordillat, Albin Michel, 304 p., 19 euros.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article