Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Alors que la pensée européenne est sous le feu des critiques, la philosophe Corine Pelluchon tente de promouvoir un nouvel universalisme. Entretien  🔸 Par Rémi Noyon 🔸

Connue du grand public pour son « Manifeste animaliste », Corine Pelluchon publie « les Lumières à l’âge du vivant » (Seuil). Elle s’y efforce de prendre au sérieux les critiques adressées aux Lumières par les féministes, les écologistes et les militants postcoloniaux. Mais ne lâche pas l’idéal d’émancipation et de liberté de penser qu’ont fait éclore les philosophes au XVIIIe siècle.

 

Corine Pelluchon est philosophe, professeure à l’université Gustave-Eiffel. Elle a notamment publié « les Nourritures. Philosophie du corps politique » (2015, Seuil), « Ethique de la considération » (2018) et « Pour comprendre Levinas » (2020). Sort aujourd’hui « les Lumières à l’âge du vivant », au Seuil.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article