Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Qu’on se le dise, 2021 sera « 1984 » ! A l’heure où la vidéosurveillance connaît un nouveau souffle, l’œuvre culte d’Orwell vient nous rappeler via plusieurs adaptations que le contrôle des citoyens s’accorde (très) mal avec la démocratie. Par Laurent Proudhon 🔸

Ce 1984 est l’une des quatre adaptations BD sorties en l’espace de deux mois, corrélativement à l’entrée du roman d’Orwell dans le domaine public. L’éditeur Sarbacane a de son côté fait les choses en grand, d’une part en confiant sa version à Xavier Coste, de l’autre en plaçant la qualité éditoriale à un niveau inégalé.

On ne s’étendra pas sur le pitch de cette dystopie dont tout le monde connaît peu ou prou les grandes lignes. En deux mots, 1984 raconte l’histoire de Winston, un homme qui tentera de défier « Big Brother », incarnation d’un pouvoir tout-puissant qui entend maintenir une domination absolue sur les citoyens, en tuant dans l’œuf toute velléité de révolte grâce à sa redoutable « police de la pensée ».

 

1984
D’après le roman de George Orwell
Scénario & dessin : Xavier Coste
Editeur : Sarbacane
224 pages – 35 €
Parution : 6 janvier 2021
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article