Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Réagissant aux polémiques sur la viande à l’école, cette spécialiste de la philosophie morale explique pourquoi elle est favorable à l’abandon de la consommation de viande dans les restaurants scolaires. Par Arnaud Gonzague 🔸

Cette décision a suscité un tollé inattendu : l’annonce par le maire (EELV) de Lyon, Grégory Doucet, de ne plus donner de viande (mais toujours du beurre, des œufs et du poisson) aux enfants qui fréquentent les cantines de sa ville a été vue par certains comme un choix « idéologique » ou « liberticide ».

Pour Laurence Devillairs, normalienne, docteure en philosophie, enseignante à l’Institut catholique de Paris et auteure de l’essai « Etre quelqu’un de bien » (PUF, 2019), cette décision relève pourtant d’un choix éthique tout à fait explicable. Elle soutient même, au nom de cette éthique, l’interdiction pure et simple de la viande dans le cadre de la restauration scolaire. Et s’en explique auprès de « l’Obs ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :