Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Retour sur la séquence du défi lancé à Mcfly et Carlito par le président. Quels sont les véritables ressorts de ce défi et en quoi est-il symptomatique de l'attitude profondément immature d'Emmanuel Macron? Le blog de Petrus Borel 🔸

Tout le monde ou à peu près en a entendu parler puisque l'affaire a été révélée et scénarisée par les principaux intéressés qui en ont fait le récit et la mise en scène dans une vidéo diffusée le 19 février dernier: les youtubeurs Mcfly et Carlito, contactés par l'Elysée, se voient soumis à  un défi, ils doivent réaliser une vidéo sur le rappel des gestes barrière, si cette vidéo obtient plus de dix millions de vue, ils pourront tourner une vidéo à l'Elysée. Sautant sur l'occasion, les deux youtubeurs imposent leurs conditions, si le défi est remporté, c'est Emmanuel Macron lui-même qui devra se soumettre à une de leurs spécialités, un concours d'anecdotes. Étonnamment, le principal intéressé accepte.

Comment analyser cette séquence qui à l'heure où j'écris ce post n'est pas terminée puisque les deux youtubeurs ont remporté le défi, leur vidéo dépassant à l'heure actuelle les quatorze millions de vues,  mais que le tournage à l'Elysée n'a pas encore eu lieu ? On pourrait évidemment voir de la part de l'Elysée une entreprise assez grossière de propagande. Il convient d'ailleurs de noter qu'elle s'inscrit dans une offensive globale de la part du pouvoir en place pour investir les canaux de diffusion fréquentés par la jeunesse. Ainsi Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement recevait-il le 24 février dans un salon de l'Elysée relooké pour l'occasion plusieurs influenceurs youtube dans son émission "sans filtre", tandis que Jean Castex s'invitait le dimanche 14 mars sur la chaîne Twitch du présentateur Samuel Etienne. Avec dans les deux cas, un résultat assez mitigé : les étudiants dont il était question dans l'émission d'Attal semblent avoir assez peu apprécié qu'on parle d'eux sans les inviter et leur absence a également été déplorée par l'influenceuse Enjoy Phoenix présente sur le plateau, quant à Castex, de l'aveu même de Samuel Etienne, sa prestation s'est révélée assez catastrophique, le premier ministre n'ayant visiblement pas compris qu'il n'était pas à la télévision.

Cette entreprise de communication à des fins électoralistes n'a évidemment pas échappée à nos deux youtubeurs qui, avant d'accepter le défi du président, ont tenté de désamorcer les éventuelles critiques en précisant qu'ils n'étaient pas dupes, ne faisaient pas de politique et qu'ils acceptaient le défi juste pour avoir le plaisir de tourner à l'Elysée, opposant donc leur propre plan com à celui du président. Mais sans vraiment s'interroger sur les ressorts profonds de ce dernier.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :