Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Aline Mayard 🔸 On sait peu de choses de l’autrice la plus traduite au monde. Méfiante des médias, elle passa sa vie à protéger sa vie privée. Parce qu’elle se confiait peu, parce qu’elle n’était pas à l’aise à l’oral, parce qu’elle n’était pas une intellectuelle, parce qu’elle était rondelette, le public et les universitaires ont cru qu’elle menait une vie morne et qu’elle n’était pas digne d’intérêt. Mais Agatha Christie est au moins aussi étonnante, pionnière et complexe que ses romans. Il est de plus en plus évident que cette femme qui s’opposait dans ses propos au féminisme menait en réalité une vie terriblement libérée et a offert au monde une œuvre qui dessinait les femmes comme les égales des hommes.

Née dans une famille conservatrice et conventionnelle en 1890, Agatha Miller, comme elle s’appelait alors, est une jeune fille de son époque. L’âge venu, elle se met à la recherche d’un mari. Elle se vante d’avoir reçu neuf demandes en fiançailles et d’avoir été fiancée deux fois! Elle finit par épouser le colonel Archibald Christie. Quoi de plus normal? C’est alors que sa vie s’éloigne véritablement de celles des jeunes femmes victoriennes qui l’entourent. Lors de la Première Guerre mondiale, elle s’engage comme infirmière bénévole avant de devenir assistante-chimiste dans un hôpital militaire. Elle obtient son diplôme de pharmacienne et acquiert une connaissance des poisons qui lui sera bien utile pour ses futurs romans. Pendant son temps libre, elle écrit son premier roman policier. Rapidement, elle devient une autrice qui vend et prend un agent pour être payée à la hauteur de ce qu’elle mérite. Elle divorce de son mari adultère. Peu de temps après, elle rencontre un homme de quinze ans son cadet, l’archéologue Sir Max Mallowan. Qu’importe le qu’en-dira-t-on, elle l’épouse. Quand arrive la Seconde Guerre mondiale, elle s’engage à nouveau dans une pharmacie d’hôpital. La paix revenue, elle se remet à écrire un roman par an et des pièces de théâtre à succès. Elle écrira jusqu’à la fin, en 1976. Elle est toujours à ce jour la romancière la plus vendue de tous les temps, juste derrière Shakespeare.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article