Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Patrick de Jacuelot 🔸
Tout le monde se souvient bien sûr dans les grandes lignes des terribles événements intervenus le 11 mars 2011 : successivement un séisme, puis un tsunami, puis des explosions dans le complexe des centrales nucléaires de Fukushima. Mais les détails ne sont plus forcément présents à l’esprit de chacun d’entre nous. Pour se replonger au plus près des événements, rien de tel que la lecture de Fukushima, chronique d’un accident sans fin* qui vient de paraître. Traiter de l’ensemble de la catastrophe et ses innombrables conséquences dans des domaines variés étant évidemment impossible en un seul ouvrage, le scénariste Bertrand Galic a choisi de limiter son propos aux cinq premiers jours de l’accident. Et en adoptant un point de vue très précis : celui des équipes de la centrale nucléaire. Plus précisément encore, pour l’essentiel, celui de Masao Yoshida, directeur du site, qui a abondamment livré son témoignage lors des multiples enquêtes qui ont ausculté par la suite les événements. De ce fait, il est clair que d’autres parties prenantes du drame auraient des points de vue différents sur ce qui s’est passé. Mais ce parti pris de l’auteur permet de suivre la catastrophe au plus près, en huis clos. Les réactions dans le reste du Japon et dans le monde entier ne sont par exemple perceptibles qu’à travers les images télévisées reçues dans les salles de contrôle de Fukushima.

 

*Fukushima, chronique d’un accident sans fin, scénario Bertrand Galic, dessin Roger Vidal, 128 pages, Glénat, 18,50 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article