Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Marie du Crest 🔸Stone­wall résonne dans la mémoire du mou­ve­ment d’émancipation LGBT  et de ses luttes comme un tour­nant his­to­rique.  En 1969, une des­cente de police dans  un  bar de Green­wich Vil­lage, à  New York où se retrou­vaient  gays, trans, tourne à l’émeute. La révolte contre les dis­cri­mi­na­tions, les arres­ta­tions, les pas­sages à tabac  gronde. Rien ne sera plus tout à fait comme avant.

David  Léon fait  reten­tir ce mot  comme  étant la matrice de son  der­nier texte. Comme dans l’ensemble de son oeuvre, il n’est pas ques­tion de simple réa­lisme mais d’une quête de sens tou­jours poé­ti­sée à tra­vers les images. Cette fois-ci, l’écriture lit­té­raire pure  croise les images  d’archives  en noir et blanc de l’époque et des années qui sui­vront, images qui fonc­tionnent comme autant de dis­po­si­tifs pos­sibles de mise en scène ou comme paroles disant le col­lec­tif ( celui du « nous » qui parle).

lire un extrait de Sto­ne­wall

David Léon, Sto­ne­wall , édi­tions Espaces 34, 2021,  50 p. — 11, 80 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article