Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Le poème que cette jeune poétesse noire a déclamé à l’investiture de Joe Biden a connu un retentissement planétaire. Mais sa traduction à l’étranger fait polémique. Quels traducteurs, ou plutôt quelles traductrices, choisir ? Le débat jette une lumière crue sur le manque de diversité du monde éditorial.

Qui a dit que la poésie était un genre à la marge ? Depuis plusieurs semaines, elle est au cœur d’une polémique révélatrice de lignes de faille qui parcourent les continents, braquent de part et d’autre de l’Atlantique, condensent en quelques strophes littérature, politique, argent, lutte contre le racisme, militantisme et pouvoir des réseaux sociaux.
Rappel des faits : le 20 janvier 2021, le talent d’Amanda Gorman, poétesse de 22 ans, manteau bouton d’or et serre-tête rouge, vole la vedette à Joe Biden durant la cérémonie d’investiture du nouveau président américain. Son poème The Hill We Climb, alors que la prise du Capitole par les supporters de Donald Trump a eu lieu à peine deux semaines plus tôt, est un appel à la réconciliation.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article