Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

La semaine dernière ont eu lieu à l'église Saint-Philippe du Roule les obsèques d'un imprimeur que nous avons beaucoup aimé. Les Imprimeurs de Paris, la plupart des Editeurs, des Médecins, des Artistes, des Universitaires, professeurs de Facultés et membres de l'Institut étaient venus lui rendre les derniers devoirs. Au Père-Lachaise, des paroles simples ont été prononcées par un ami de jeunesse, sur la tombe, au moment où elle allait être refermée. Un autre hommage était bien dû dans le Journal de la Librairie à un homme qui a honoré notre profession par sa loyauté, sa droiture, et a occupé une place importante dans la typographie française. Puissé-je ne pas être au-dessous de la mission qui m'a été confiée de retracer une carrière que j'ai vu commencer et que je vois finir. 
 
MARTINET ( Claude-Constant-Emile), né à Paris le 28 juillet 1838, décédé le 4 mai 1895, était fils de M. Louis Martinet, imprimeur distingué. Son père a, pendant quelque années, avec M. Bourgogne, puis seul, dirigé pendant trente ans (1833-1863) une importante imprimerie dont le brevet avait appartenu successivement à trois membres de la famille Cello, puis à Lachevardière (1). Il me plait de rendre hommage à la mémoire de M. Louis Martinet. Il fut en relations d'affaires et lié d'amitié avec mon père, M. J.-B. Baillière ; j'ai le souvenir de sa bonté. Son imprimerie fut vite classée parmi les meilleures. J'ai vu ses efforts et son soin personnel à poursuivre ces vilaines bêtes noires qui aujourd'hui persistent plus souvent qu'autrefois à demeurer sur les feuilles d'impression. Presque toute la littérature scientifique sortait alors des presses de Louis Martinet. Je rappellerai le Dictionnaire de médecine de Nysten, devenu plus tard le Dictionnaire de médecine de Littré, le Dictionnaire d'histoire naturelle de d’Orbigny, les livres de Chauveau, Colin, Trousseau, Valleix, Vidal, le Dictionnaire d'architecture et le Dictionnaire du mobilier de Viollet-le-Duc, les publications de Gailhabaud. Combien d'autres seraient à citer !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article