Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Dans son dernier livre, l'autrice prend fait et cause pour la vérité historique, quant à la traite négrière qui a fait la prospérité de la ville portuaire. Par Muriel Steinmetz 🔸

Tout commence par un « retour à la ville natale ». Cela peut donner lieu à de l’effusion. Pas pour Anne-Marie Garat, chez qui l’intime cède le pas à une colère, inspirée par les strates d’une hypocrisie bourgeoise ancestrale. Au musée d’Aquitaine, elle tombe en arrêt devant un cartel qui la hérisse. Il y est question de « Noirs et gens de couleur », venus au XVIIIe siècle « à Bordeaux » pour « apprendre un métier » et « parfaire leur formation »,

HUMEUR NOIRE, Anne-Marie Garat. Actes Sud, 304 pages, 21,80 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article