Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Avec « Sur le trottoir, l’Etat », la sociologue Gwénaëlle Mainsant livre une rare et passionnante enquête sur les rapports entre police et prostitution. L’historienne Christelle Taraud l’a lu pour « l’Obs ». Par Christelle Taraud (Historienne) 🔸

Se plonger dans l’enquête de Gwénaëlle Mainsant, c’est entrer dans l’univers rarement visité de ce qui constitue la « police du sexe » depuis la fin de la célèbre Mondaine (1930-1975). Fruit d’un long travail de terrain mené entre 2006 et 2008 à Paris, « Sur le trottoir, l’Etat » en révèle d’abord la structure administrative complexe, qui se traduit parfois par une « véritable guerre des polices ». Trois services se partagent en effet le « marché du sexe » parisien : le proxénétisme à la brigade de répression du proxénétisme (BRP) ; le racolage aux unités de soutien aux investigations territoriales (Usit), nées de la loi sur la sécurité intérieure (LSI) du 18 mars 2003 ; et la traite des personnes à l’office central pour la répression de la traite des êtres humains (OCRTEH). D’emblée, la sociologue souligne la difficulté d’aborder, de l’intérieur, une institution historiquement décriée, et d’en rendre compte finement, sans nier les tensions, contradictions et ambivalences multiples qui la traversent.

« Sur le trottoir, l’Etat », de Gwénaëlle Mainsant, éditions du Seuil. 24.00 € TTC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article