Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

C'est un ouvrage magniquement illustré sur la longue histoire de la conquête des droits républicains par les femmes. Préfacé par Michelle Perrot, réunit des textes documentés d’historiennes et de politistes, et des images qui scandent, depuis la Révolution, le combat en faveur de l’égalité politique – des citoyennes marchant, en 1789, sur le château de Versailles, d’autres distribuant aux passants, en 1926, des tracts proclamant que , d’autres, encore, traversant à grandes enjambées la cour de l’Elysée, dans les années 1990, en serrant leurs dossiers de ministres dans les bras. Femmes et République « la Française doit voter » Ce beau livre écrit à plusieurs mains retrace avec précision et rigueur les grandes étapes de la conquête de l’espace public. Scarlett Beauvallet évoque les de la Révolution, Françoise Thébaud, les décennies de l’entre-deux-guerres, Armelle Le Bras-Chopard, les de la IV République, et Mariette Sineau, la longue marche vers la République paritaire. S’y ajoute une analyse, richement illustrée, d’Annie Duprat sur les allégories féminines de la République présentes sur les peintures, les médailles, les bustes, les caricatures ou les timbres. « citoyennes sans citoyenneté » « paradoxales » « déceptions » e Images du monde d’avant Selon Michelle Perrot, pionnière de l’histoire des femmes, cette fresque est . écrit-elle dans la préface, Le changement de perspective a eu lieu au tournant du siècle – et il a nourri ce livre, qui . « le fruit du renouveau historiographique des dernières décennies, tant en histoire qu’en science politique » « Il y a cinquante ans, les rapports des femmes et de la politique étaient un quasi non-sujet, un point aveugle d’une histoire sans grand intérêt tant elle semblait relever du non-lieu. » « emmagasine les nombreux travaux réalisés notamment sur le/les féminismes » 

Femmes et République collectif, La Documentation française, 262 p., 32 euros

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article