Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Par Serge Per­raud 🔸Chaque matin, dès le réveil, Maddi Liberi, méde­cin géné­ra­liste à Saint-Jean-de-Luz, et Este­ban son fils, partent pour la plage toute proche et se baignent s’il fait beau. Ce matin-là, jour anni­ver­saire des 10 ans d’Esteban, Maddi estime qu’il y a trop de vagues. Elle lui remet une pièce d’un euro pour qu’il aille ache­ter une baguette de pain, comme il le fait chaque matin depuis quelques années et elle rentre. En sor­tant de la douche, elle s’aperçoit qu’Esteban n’est pas là, n’a pas pré­paré le petit-déjeuner comme d’habitude.
Elle ne le retrou­vera pas, mal­gré les innom­brables recherches, per­sua­dée qu’il a été enlevé. Quand la police arrête les recherches, elle part et ouvre un cabi­net à Etre­tat. Là, Gabriel va occu­per alors une place vide mais ne rem­place pas son fils.

C’est dix ans après qu’elle retourne à Saint-Jean-de-Luz et découvre, en se pro­me­nant avec Gabriel sur la plage, un gar­çon en tout point iden­tique à Este­ban. Il a la même car­rure et porte le même maillot de bains que lui, quand il a dis­paru. Pro­fi­tant qu’il se baigne avec sa mère, elle fouille leurs affaires et trouve une adresse en Auvergne. Elle part s’installer à Murol pour être près de lui, près de son fils réin­carné dans Tom. Réa­lité ou folie ? Gabriel suit sans pro­blème.
Maddi cherche alors des élé­ments pour démon­trer que Tom est son fils. Il va bien­tôt avoir dix ans. L’anniversaire appro­chant, elle est per­sua­dée qu’il est en dan­ger et qu’elle seule peut le sau­ver… Mais la mort com­mence à frapper…

 

écou­ter un extrait lu du livre

Michel Bussi, Rien ne t’efface, Les Presses de la Cité, Février 2021, 454 p. – 21,90 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article