Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

«En finir avec les violences sexistes et sexuelles» de Caroline De Haas donne des outils très concrets pour détecter et mieux réagir face aux violences sexistes et sexuelles. Par Marlène Thomas 🔸

Ce n’est pas une utopie, les violences sexistes et sexuelles peuvent reculer. La militante féministe Caroline De Haas du collectif #NousToutes prend le parti de l’optimisme dans son Manuel d’action pour en finir avec les violences sexistes et sexuelles (1). D’utilité publique, ce livre, dont la sortie est prévue jeudi, s’inscrit dans la continuité des formations gratuites proposées en ligne par le collectif à 50 000 personnes depuis avril. L’enjeu est le même : donner les outils nécessaires pour lutter, convaincre son entourage et aider les victimes. «Et si nous sommes des milliers, voire des centaines de milliers à devenir des super-activistes de la lutte contre les violences, celles-ci peuvent reculer», écrit Caroline De Haas en précisant que «les droits d’autrice seront versés» directement à #NousToutes.

Cette stratégie trotte dans la tête de la militante, également à la tête d’une entreprise de formation à l’égalité femmes-hommes, depuis un petit moment. Le déclic ? L’arrivée de Macron au pouvoir en 2017, rapidement accompagnée d’une baisse de 30% du budget pour les droits des femmes. «Pour moi, il y a deux leviers pour changer la société : les politiques publiques et l’outillage de chacun et chacune. Comme le premier n’est pas à la hauteur, on agit là où on peut», nous expose-t-elle. Un «super-pouvoir» que lui ont transmis d’autres féministes. Et qui lui a permis «de détecter presque immédiatement les violences dans [s]on entourage et de pouvoir aider». Ce livre est une manière de perpétuer, cette fois sur papier, la transmission.

 

 

EN FINIR AVEC LES VIOLENCES SEXISTES ET SEXUELLES - MANUEL D’ACTION. HAAS CAROLINE DE. Editeur : ROBERT LAFFONT. Date de parution : 04/03/2021. 18.00 €
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article