Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Chaque 8 mars sont rappelés les droits des femmes, le chemin parcouru, les combats encore à mener pour que la moitié de l'humanité ait la place et la reconnaissance qui lui reviennent. Le monde du cinéma n'échappe pas aux discriminations. C'est même un milieu exemplaire, là d'où est parti le mouvement #MeToo de libération de la parole des femmes. En France n'existait pas d'anthologie de films réalisés par des femmes. Le livre « 100 grands films de réalisatrices » comble ce vide, sélectionnant parmi des centaines d'œuvres les plus emblématiques, dès débuts du cinéma en 1896 à nos jours.

En 2018, six ans après la polémique sur l'absence totale de réalisatrices en compétition à Cannes, 82 femmes montaient les marches emmenées par Agnès Varda. « 82, c’est le nombre de films réalisés par des femmes invitées à concourir en compétition officielle au Festival de Cannes. » Agnès Varda réussit à se faire une place dans le 7e art. Elle, la réalisatrice la plus primée, mais qui se souvient d'Alice Guy ?

 

Pour lire la suite : 

https://www.msn.com/fr-fr/actualite/culture/véronique-le-bris-honore-«100-grands-films-de-réalisatrices»/ar-BB1emzZH

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article