Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

À la suite de la plainte de députés contre Corinne Masiero, le Parquet a mis un coup d’arrêt à l’instrumentalisation du délit d’exhibition au service d’une pensée dominante qui rabaisse le corps des femmes à celui d’objet sexuel.

Corinne Masiero est une femme. Elle a cinquante-sept ans. Elle vient d’un milieu populaire du nord de la France. Elle est actrice et nue sur la scène des César. Et elle parle de politique. Scandale. Une poignée de parlementaires conservateurs déposent aussitôt plainte contre elle pour exhibition sexuelle

Qu’ont-ils prétendu exprimer par cet acte? Que cette femme portait une atteinte insupportable à leur pudeur sexuelle. 

Qu’ont-ils vu en réalité? Une prolétaire ménopausée montrant sa peau, ses seins, ses fesses et ses poils pubiens devant un parterre de célébrités qui font la fierté de notre beau pays. 

“Homme, es-tu capable d’être juste? C’est une femme qui t’en fait la question; tu ne lui ôteras pas du moins ce droit. Dis-moi? Qui t’a donné le souverain empire d’opprimer mon sexe?”. Deux siècles plus tard, les propos d’Olympe de Gouges résonnent ironiquement toujours aussi justes. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :