Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

L’actrice et essayiste, qui refuse le discours victimaire, vient d’être comparée à l’affiche «Banania» par la militante associative Rokhaya Diallo. Une insulte qui, selon Rachel Khan, dévoile le véritable visage du nouvel «antiracisme».

 

Répondant à l’une de mes interventions télévisuelles, Rokhaya Diallo m’a adressée une illustration de Banania avec cette mention:«Tant qu’on les caresse dans le sens du poil et qu’on chante les louanges de la France, ils nous adorent». Par ce message insultant, elle dévoile le véritable visage de la lutte antiraciste.

Le racisme n’a pas de couleur.

Il est peut-être même la chose la plus partagée au monde.

Dès lors, si les insultes varient, la violence, elle, reste la même. Ainsi, selon la couleur de peau du haineux, on passe de nègre à nègre de maison, de la valorisation de la traite à la dévalorisation du traître, du singe trop gourmand au Bounty dont la noix de Coco intérieure est raffinée, du lancé de Banane au Banania, personnage devenu le symbole de la soumission des colonisés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :